Aujourd’hui… Le rouleau d’essuie-tout accroché au cou, tel le tonnelet à celui d’un Saint Bernard, je déambule avec une pensée qui m’obsède et me met en mode « pleureuse » !

Ce matin, connaissant ses facéties par coeur, le réveil aurait sonné à 6h30 pour la dernière fois, et nous z’aurions, le sourire aux lèvres, pensé comme Raymond et Huguette (dans scènes de ménages) :

-          « Et dire qu’il y a des cons qui partent au boulot ! »

Pour nous un nouveau départ, modeste certes, mais z’aurions fêté ça comme il se doit avec le soleil présent et la new attitude du RETRAITÉ  insolent et heureux de l’être !

Jour tant attendu de la retraite

Au bout… Le rouleau !Pleurs2